Roman·Roman Science Fiction

OBSOLESCENCE PROGRAMMÉE

Présentation du livre

  • Titre : Obsolescence programmée
  • Auteur : Benjamin Nathé.
  • Genre : Roman fiction – Anticipation
  • Publication : Auto-édition, 2018.
  • Thèmes : Finance, SF, anticipation, imaginaire,
    post-apocalyptique etc…

Résumé

« Un robot, ça ne râle pas, ça bosse. » En 2030, les chômeurs sont donc plus nombreux que les actifs, et le travail ne paie plus, puisque l’offre (des robots) est supérieure à la demande. La société est dans une situation un peu post-apocalyptique après le krach boursier de 2023. Une partie de la population est contrainte de vivre dans des squats, de se prostituer, de consommer et trafiquer de la drogue, de vendre son sang… Au milieu de ce chaos, la multinationale Warmex règne en maître incontesté de la finance et de la politique. Warmex a inventé le Web 3.0 ou Web sémantique ; elle est ainsi capable de lire et surtout de comprendre toutes les activités du Web, ce qui lui permet d’anticiper sur les marchés boursiers et les besoins de la population.

Edgar Chaze essaie de survivre dans ce monde désormais sans repères, comme homme de main d’un homme d’affaire Suisse dénommé Viktor : trafiquant international, spéculateur boursier. Suite à une maladresse au cours d’une négociation à Buenos Aires, Edgar ruine Viktor ; il est donc contraint de se cacher dans les milieux undergrounds de Londres afin de se faire oublier.

Mais, il va rapidement se retrouver au sein d’un étrange groupuscule révolutionnaire nommé Anthropia, dont les objectifs vis à vis de Warmex semblent complexes.

Accroche

Si vous aimez la science fiction et que vous voulez découvrir à quoi ressemblera notre monde dans 10 ans ce livre est fait pour vous !

Mon avis

L’intrigue de ce premier roman est menée de main de maître. Chaque chapitre dévoile son lot de surprises et de rebondissements, les personnages sont riches, attachants car humains, et souvent doubles : on ne s’ennuie pas et on a vite envie de connaître la suite !

L’auteur décrit avec précision les nouveaux mécanismes sociaux de cette société délabrée, agrémentés de quelques innovations technologiques, mais surtout de multiples détails sur les marchés financiers et boursiers. Rien d’inaccessible ou d’ésotérique, car tout est dans la droite lignée de notre environnement présent ; ce qui rend de nombreux détails troublants de réalisme.

Ce que j’ai beaucoup aimé, c’est la proximité de ce roman (situé en 2030). On n’est pas dans de la fiction ou de l’utopie, mais juste dans le monde de demain. Chaque page de ce roman résonne avec l’actualité de 2019. Les conditions de vie (chômage, mécontentement, solutions alternatives à la société officielle, lutte des classes, pollution, automatisation ou robotisation de la société, pouvoir de la finance, faiblesse des hommes politiques…) sont justes un peu plus développées qu’aujourd’hui. Lire ce roman (2030) et écouter les infos de 20 heures (2019) file les jetons ! Ou du moins fait sérieusement réfléchir sur notre avenir proche.

Un tout petit point négatif (mais peut-être personnel ?) : j’ai eu un peu de mal à pénétrer dans ce roman. Les 40 premières pages installent l’ensemble du contexte social et humain des années 2030 et elles sont très descriptives. J’ai trouvé cela un peu long, voire un peu scolaire. Je trouve aussi que les dialogues de ces premières pages sont moins fluides que dans la suite du roman.

Mais, je vous invite à tenir bon, car la suite mérite d’être lue.

J’attends avec impatience le prochain roman de ce jeune auteur français !

2 commentaires sur “OBSOLESCENCE PROGRAMMÉE

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s