Biographie·Historique

MARIE TUDOR

Présentation du livre

  • Titre : Marie Tudor
  • Auteur : Elisabeth Fernandes
  • Genre : Biographie, Histoire
  • Publication : 2012
  • Thèmes: HISTOIRE, complot, tragédie, RÈGNE, succession, légitimité, RELIGION etc…

Résumé

Passée à la postérité sous le nom de Bloody Mary, ou Marie la Sanglante, Marie Tudor fait figure de reine mal-aimée.

De son règne bref (1553-1558) sont le plus souvent mis en exergue les innombrables bûchers de Londres, l’intolérance religieuse et la rudesse de cette reine catholique. Et les griefs contre la première reine d’Angleterre ne semblent pas manquer : «Vraie fille d’Henri VIII, dont l’alcôve, comme celle de son père, s’ouvrait de plain-pied sur l’échafaud», selon le mot de Victor Hugo, elle est encore accusée d’avoir appauvri l’Angleterre tant économiquement que spirituellement.

Si cette légende noire est tenace, il faut bien admettre qu’une partie de son bilan ne joue pas en sa faveur : le supplice de quelque trois cents protestants – brûlés vifs pour leur foi – et l’alliance avec l’Espagne, qui devaient ramener par la force le pays dans le giron catholique, une infécondité tragique et la prise de Calais par les Français en 1558 permirent aisément de stigmatiser son action.

Au-delà de la comparaison avec sa sœur, Elisabeth lère qui lui succéda, lui opposant l’éclat et le faste d’un règne long, Isabelle Fernandes se propose de brosser un portrait plus juste et nuancé de Marie lère  d’Angleterre – reine méconnue et figure d’exception dans l’histoire anglaise.

(Source Éditeur)

Accroche

Un  livre authentique et illustré qui vous permettra de comprendre l’histoire de Marie Ière, reine d’Angleterre, une des monarques les plus mystérieux et remarquables  de l’Histoire anglaise.

N’hésitez pas, ouvrez-le !

Qui est Isabelle FERNANDES?

Isabelle Fernandes est une universitaire enseignante et chercheuse française en langue et littérature anglaise.

Elle est maître de conférences à en histoire et civilisation britannique, à l’Université Blaise Pascal de Clermont-Ferrand, CERHAC-IRHIM (Centre d’Etudes sur les Réformes l’Humanisme et l’Age Classique – Institut d’Histoire des Représentations et des Idées dans les Modernités).

Elle est titulaire d’un doctorat en ayant soutenu, en 2004, la thèse « Le sang et l’encre : le théâtre de la religion chez John Foxe : les martyrs protestants sous Marie Tudor », adaptée pour être publiée ensuite chez Taillandier (2012), sous la direction de Bernard Cottret à l’Université de Versailles-St Quentin en Yvelines.

Isabelle Fernandes est par ailleurs titulaire des Capes et agrégation d’anglais William Shakespeare.

Elle est spécialiste de la Renaissance et de la Réforme/Contre-Réforme en Angleterre et de l’histoire des idées et des institutions aux XVIe et XVIIe siècles. John Foxe et la dynastie Tudor sont en particulier dans ses champs de recherches.

(Source Babelio)

La critique

Marie Tudor, fille aînée du roi Henri VIII de son épouse Catherine d’Aragon, héritière du trône d’Angleterre après la mort prématuré du Roi, son demi-frère, Edouard VI, fut la première femme à être couronnée « reine », le régime matriarcal n’était pas trop apprécié à cette époque.

Son accession  au trône fut truffée de plusieurs obstacles, notamment les questions de sa légitimité et de sa foi catholique.

Marie fut considérée des siècles durant, et l’est toujours d’ailleurs, telle une reine sanguinaire (Bloody Mary) et mal-aimée de son peuple qui a, avant tout, voulu restaurer le catholicisme après les règnes protestants des Rois, son père Henri VIII, et son demi-frère Edouard VI.

A l’arrivée au trône, Marie invita ses disciples à embrasser sa foi catholique dans le calme et la charité. Elle rédigea une note concernant les directives de la réforme de l’Eglise en Angleterre: «Quant au châtiment des hérétiques, il me semble qu’il doit se faire sans brutalité, sans pour autant omettre de juger ceux qui paraissent abuser les simples d’esprit par leur érudition. Au sujet des autres, il faut statuer de manière à ce que tous constatent distinctement qu’ils sont à juste titre condamnés, afin de leur permettre de comprendre la vérité et de les inciter à ne point agir de la sorte. »

 Mais comment est-on passé de la clémence affichée à une politique répressive et sanglante où des centaines de réformateurs furent brulés vifs ?

L’enchainement des chapitres semble au début anarchique, passant d’un personnage à un autre, et d’une période à une autre sans trop comprendre où en  est réellement. Tout fini par s’entremêler et former la brève période du règne (1553-1558) de Marie Tudor, monarque qui, selon un de ses disciples, était qualifiée de cannibalisme : « ce cannibal [qui] en trois ans, massacra trois cent martyrs. Il se nourrissait de leur chair,  il aimait tant leur sang qu’il n’épargna personne. »

Le portrait de Marie Tudor nous est-il parvenu, nous lecteurs du 21 ème siècle, déformé et ‘affreux’? Était-elle si horrible et barbare que l’Histoire n’en ait gardé aucune vertu ?

Isabelle Fernandes nous livre dans la dernière partie de son ouvrage intitulée « Des brandons mal éteints », différentes présentations dressées de la Reine Marie par des écrivains, des historiens, des philosophes et autres.

Avez-vous apprécier le livre?

Etant une passionnée des livres d’Histoire, je répondrai par une affirmation.

Néanmoins, je qualifierai ce livre de moyennement difficile à lire et ce, à cause du style riche, voire soutenu par moment, qu’emploie Isabelle Fernandes.

Les points forts

La richesse  des sources de l’auteur, les quelques  extraits de correspondances et les témoignages de différents historiens font toute l’authenticité historique du récit d’Isabelle Fernandes.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s