Autobiographie·Biographie·Sport

L’ART DE LA VICTOIRE

Présentation du livre

  • Titre : L’art de la victoire
  • Auteur : Philip Hampson Knight
  • Genre : Auto-biographie
  • Publication : 2016
  • Thèmes: Nike, Entreprise, Oregon, USA, Réussite, Paires de baskets

Lien Amazon: L’art de la victoire – Autobiographie du fondateur de NIKE

L’ART DE LA VICTOIRE SELON PHILL KNIGHT, FONDATEUR DE NIKE:

J’ai décidé de vous présenter l’autobiographie de Phil Knight, Fondateur de la célèbre marque Nike, en un condensé de 10 points qui résument l’Art de la Victoire selon Philip Hampson Knight.

1. L’INSOUCIANCE:

Originaire de l’Oregon, diplômé d’un MBA en affaires, coureur de demi-fond à la fac, l’histoire de Phil Knigth prend un tournant particulier le jour où il décide de partir faire le tour du monde à tout juste 20 ans. Il a alors une petite idée derrière la tête et tout lui semble possible.

2. LE CULOT:

Arrivé au japon, il décide de prendre rendez vous avec Onitsuka Tiger, une entreprise de chaussure de sport, vous ne connaissez pas cette marque ? Et pourtant … En occident on les connais sous le nom de Asics… Phil n’a pas un sou en poche, mais il réussira à convaincre l’entreprise de lui envoyer un échantillon de chaussure directement au Etat Unis… Blue Ribbon, ça première société est née.

3. LA VOLONTÉ

L’échantillon de chaussure finit enfin par arriver et Phill réalise ses toutes premières ventes. Il repasse une commande auprès de Onitzuka, mais il n’a toujours pas de sous : il lui faut alors trouver des fonds. S’ensuivra une course poursuite qui le suivra pendant des années: emprunter de l’argent, acheter des chaussures, vendre toute sa marchandise, rembourser l’emprunt, emprunter encore plus d’argent, acheter plus de chaussures, et vendre toujours plus. Un jeu de funambule qui va alors durer plusieurs années.

4. LA PERSEVERANCE

Au début il est seul, il fait du porte à porte, il a une cargaison de chaussure dans le coffre de sa voiture… personne ne croit en lui qui aurait pu imaginer qu’il allé alors créer un empire ?

« Buck (Surnom de Phil Knigth NDRL), combien de temps penses-tu que tu vas continuer à faire l’idiot avec ces chaussures? » – « Je ne sais pas, papa » ai-je répondu en haussant les épaules;

Mais il n’a jamais lâché, contre vents et marrées il a continué.. jusqu’à avoir son premier salarié, puis 2, puis 3, sa première boutique, puis 2, puis 3….

10 ans pour réussir à avoir 3 boutiques et 5 salariés, toujours pas d’empire en vue… pire encore Phill doit faire face à de gros problèmes, sa banque le lâche… Qui dit plus de sous, dit plus de Baskets… cette situation le met en difficulté à plusieurs reprises par rapport à Onitzuka…

« Le lâche ne commence jamais, le faible ne termine jamais, et le gagnant n’abandonne jamais » Phil Knigth.

5.TRANSFORMER L’ECHEC EN VICTOIRE !

Après dix années de travail acharné, le business ne semble plus lui sourire. Phill est au bord du gouffre : il réussit alors à trouver un fond d’investissement privé, réinvestit encore plus d’argent dans l’import de baskets, vend encore plus de baskets mais la société Onitzuka semble lassée et la fin semble proche. 

Mais la fin d’une histoire peut être le début d’une autre… Il ne faut pas avoir peur, car l’échec est souvent un passage obligatoire et laisse place à de bonnes nouvelles… L’echec Onitzuka va ouvrir à Phill de nouvelles portes ! 

Il décide donc de tenter le tout pour le tout : la société Onitzuka laissant entendre à Phill qu’elle ne lui enverrait plus de baskets, il prend le contre-pied et décide de créer sa propre marque de baskets. C’est alors la naissance de Nike.

6. TROUVER UNE ICONE : Niké, Déesse de la Victoire

Pour réussir et mettre en place l’art de la Victoire il faut passer par l’action, Phill déclenche son processus de réussite lorsqu’il organisera à 20 ans son tour du monde. Lors de son passage à Athènes il se rendra au pied du temple de Athéna, le temple Niké…

Knight, Niké, Nike… tout semble s’emboité de manière logique et pourtant…

Phil Knight en 1970 est dos au mur, il décide de lancé ça propre paire de basket mais le temps presse il faut choisir un nom… Johnson un des collaborateurs de Phil proposera Nike sans aucune réel référence. Phil doit déposer un nom, il choisira… Nike.

7. TROUVER UN SYMBOLE FORT, Le Swoosh, les Ailes de la Victoire de Samothrace

8. S’ASSOCIER AVEC UN GENIE, Bill Bowerman, Co-fondateur, coach et inventeur

Bill Bowerman est un génie de la basket il va révolutionner la chaussure en analysant la performance de ces athlètes; il creuse les semelles des chaussures de ces sportifs pour les alléger et coule du caoutchouc dans des moules à gaufres pour faire rebondir ces chaussures… Son expertise et ses expérimentations audacieuses joueront un rôle déterminant dans l’évolution de la Baskets .

Nike doit en partie son succès à Bill Bowerman. Il fut l’entraineur de Phil Knight puis entraineur de l’équipe d’athlétisme des USA. 

Phil Nigth fondera la société Blue Ribbon en s’associant directement avec Bowerman. Même s’il laissera les commandes et la gérance de la société à Phill, sa notoriété dans le monde du sport contribuera énormément au développement de la marque Nike. 

9. L’AMOUR

L’amour, le plus grand des moteurs, l’amour vous donne des ailes, Nike c’est une histoire d’amour, l’amour du sport, l’amour de son entreprise, l’amour du risque… Phill rencontrera sa femme Penny, grâce à son projet. Penny travaillera pour Blue Ribbon avant de devenir sa femme. Nike c’est évidement l’amour de la victoire.

10. TROUVER UNE AME, Steeve Prefontaine, l’art de la Victoire

J’ai été très touché par l’hommage que rend Phil à Steeve Prefontaine dans son livre. J’ai voulu à mon tour lui rendre hommage dans cet article.

Pré était un athlète incroyable, un coureur de demi-fond qui aura tout gagné, le roi dans sa discipline… Pré nous quittera tragiquement dans un accident de la route à l’âge de 24 ans alors qu’il lui restait tant de course à gagner.

Pré est une des premières star du sport à signer un contrat avec Nike. Il ira même jusqu’à affirmer son soutien inconditionnel à la marque.

La réussite de Phil, la réussite de Nike… c’est en grande partie pour lui, il y a du Pré dans Nike.

Pré, c’est l’Art de la victoire, cette faculté de se transcender dans le dernier virage, cette faculté alors que tout semble perdu de gagner la course.

Chaque fois que Phil se retrouvera plus tard en difficulté, chaque fois que le doute l’envahira, il y aura toujours au-dessus de lui cette petite étoile, cette image de Pré traversant la ligne d’arrivée en tête… L’art de la Victoire.

CvTKdboUEAA6H_R.jpg


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s