Historique·Roman

LE MONTESPAN

Présentation du livre

  • Titre : Le Montespan
  • Auteur : Jean Teulé
  • Genre : roman historique
  • Publication : 2008
  • Thèmes: Biographie, Historique, Versailles, Louis IV etc…

Résumé

Si vous voulez acheter « Le Montespan  » de
Jean Teulé voici le lien « Ouvrez Moi » d’affiliation Amazon: Le Montespan – Prix Maison de la Presse 2008

Au temps du Roi-Soleil, avoir sa femme dans le lit du monarque était pour les nobles une source de privilèges inépuisable. Le jour où Louis XIV jeta son dévolu sur Mme de Montespan, chacun, à Versailles, félicita le mari de sa bonne fortune. C’était mal connaître Louis-Henri de Pardaillan, marquis de Montespan… Gascon fiévreux et passionnément amoureux de son épouse, Louis-Henri prit très mal la chose. Dès qu’il eut connaissance de son infortune, il orna son carrosse de cornes gigantesques et entreprit de mener une guerre impitoyable contre l’homme qui profanait une union si parfaite. Refusant les honneurs, indifférent aux menaces répétées, aux procès en tous genres, emprisonnements, ruine ou tentatives d’assassinat, il poursuivit de sa haine l’homme le plus puissant de la planète pour tenter de récupérer sa femme… 

(Source : Babelio)

Accroche

Venez découvrir le récit de l’homme le plus cocu de toute l’histoire de France!

La critique

Jean Teulé, qui est un bon conteur, nous livre un roman historique. Mais c’est bien d’un roman dont il s’agit : les anecdotes sont réelles mais romancées et les anachronismes sont légions. 

L’histoire se base sur un fait divers historique et pourtant méconnu : Monsieur de Montespan, le mari de la célèbre Athénaïs, est le Premier Cocu de France. Trahi mais toujours amoureux de sa femme, il va tout mettre en œuvre et tout endurer pour récupérer sa belle. Pourtant, Athénaïs n’a vécu que quatre années avec lui, lui a fait deux enfants, mais en a eu sept du Roi de France. 

A l’époque, personne n’osait contredire le Roi, et savoir sa femme dans son lit était même perçu comme un privilège. Mais Monsieur de Montespan ose tout. 

Le peuple et la presse se gaussent de ses frasques, des chansons circulent à son sujet, Molière se moque de lui dans ses pièces mais il n’en démord pas : il drape son carrosse de noir et fait installer d’immenses cornes de cerfs, signe ses missives au Roi «Marquis de Montespan, époux séparé quoique inséparable». 

L’histoire est croustillante, les décors sont théâtraux, la plume de Jean Teulé est, comme d’habitude, haute en couleur : à la fois grotesque, grivoise, parfois vulgaire et cynique, l’humour est omniprésent dans ce roman. L’auteur écrit pour faire rire, pour choquer, pour émouvoir. 

Ce roman, qui a reçu le prix des Maisons de la Presse 2008, nous fait découvrir l’Histoire sous un jour nouveau et d’un point de vue différent. L’Histoire n’a retenu que la relation de Louis XIV avec la Montespan, mais nous prenons plaisir à découvrir Le Montespan, cet homme drapé dans sa dignité et moqué par tout Paris mais faisant preuve, malgré tout, d’un certain courage, ou peut-être de folie.

5 commentaires sur “LE MONTESPAN

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s