Historique·Roman

LA COULEUR DES SENTIMENTS

Présentation du livre

  • Titre : La couleur des sentiments
  • Auteur : Kathryn Stockett
  • Genre : roman historique
  • Publication : 2009
  • Thèmes: Racisme, ségrégation, USA, Etc…

Résumé

Chez les Blancs de Jackson, Mississippi, ce sont les Noires qui font le ménage, la cuisine, et qui s’occupent des enfants. On est en 1962, les lois raciales font autorité. En quarante ans de service, Aibileen a appris à tenir sa langue. L’insolente Minny, sa meilleure amie, vient tout juste de se faire renvoyer. Si les choses s’enveniment, elle devra chercher du travail dans une autre ville. Peut-être même s’exiler dans un autre État, comme Constantine, qu’on n’a plus revue ici depuis que, pour des raisons inavouables, les Phelan l’ont congédiée. Mais Skeeter, la fille des Phelan, n’est pas comme les autres. De retour à Jackson au terme de ses études, elle s’acharne à découvrir pourquoi Constantine, qui l’a élevée avec amour pendant vingt-deux ans, est partie sans même lui laisser un mot. Une jeune bourgeoise blanche et deux bonnes noires. Personne ne croirait à leur amitié ; moins encore la toléreraient. Pourtant, poussées par une sourde envie de changer les choses, malgré la peur, elles vont unir leurs destins, et en grand secret écrire une histoire bouleversante. 

(Source : Babelio)

Si vous voulez acheter «La couleur des sentiment» voici le lien « Ouvrez Moi »d’affiliation Amazon: La couleur des sentiments – Grand prix des Lectrices de Elle 2011

Accroche

Si vous voulez faire un bond dans le passé, si vous aimez les romans forts, ce livre est fait pour vous.

La critique

Le roman, publié en 2009, a été adapté au cinéma en 2011. 

Le succès public a été immédiat pour ce roman inspiré de la réalité sociale dans la ville de Jackson, Mississippi, dans les années 1960. 

Ce livre n’est pas un roman historique ; il nous fait découvrir une tranche de vie à Jackson, par l’intermédiaire de trois voix : Skeeter, une jeune journaliste blanche de 23 ans, et deux domestiques noires, Aibileen et Minny. 

Les chapitres alternent leurs points de vue et relatent parfaitement les rapports entre domestiques et jeunes bourgeoises. Les domestiques se confient clandestinement à Skeeter pour l’écriture d’un livre témoignant de leur vie quotidienne. 

L’esclavage est déjà aboli à cette époque mais il reste pourtant bien ancré dans les mentalités : les domestiques ne sont ni plus ni moins que des esclaves modernes. Ces femmes travaillent 6 jours sur 7 chez leurs patrons blancs, elles partagent leur vie intime, élèvent leurs enfants avec amour et douceur, et le racisme est devenu ordinaire. 

Ces deux mondes se côtoient mais ne se mélangent pas. 

Le sujet est difficile, mais traité avec justesse et précision. Les personnages sont attachants et apportent de la tendresse à l’histoire. L’humour est présent, notamment la scène avec la tarte au chocolat de Minny qui m’a fait pouffer de rire, ainsi que les passages avec Miss Célia et Miss Hilly. 

Ce livre est passionnant, émouvant, palpitant. Même si ce n’est pas de la grande littérature, c’est un grand sujet. Une vraie réussite pour le premier roman de Kathryn Stockett.


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s