Fantasy·Roman·Thriller

AMOUR MONSTRE

Présentation du livre

  • Titre : Amour monstre
  • Auteur : Katherine Dunn
  • Genre : Roman
  • Publication : 1989
  • Thèmes : Cirque, Fantastique, Drame, Famille, Etc…

Résumé

Les membres de la famille Binewski sont bien étranges… Pour sauver son cirque. Al, le père, décide avec sa femme Lil de créer une famille « sur mesure ». 

A force de médicaments et autres radiations, Lil met au monde cinq enfants : Arturo, l’Homme – Poisson dont les membres sont des nageoires, Electra et Iphigenia, soeurs siamoises et pianistes, Fortunato dont on craint un moment qu’il soit normal, mais qui fait bientôt preuve de particularités des plus monstrueuses et enfin Olympia, la narratrice naine, bossue et albinos. 

Maintenant Olympia, elle aussi, a une fille, Miranda, miracle de jeunesse et de beauté. Une fille en danger de mort que seul l’amour féroce de sa mère peut sauver…

Source : Pocket

Si vous voulez acheter « La Part des flammes» , voici le lien Amazon: Amour monstre

Accroche

Venez découvrir un livre doux, dur et complétement dingue!

Mon avis

Au départ c’est la couverture de ce roman qui m’a attirée. Je l’ai trouvée tellement belle ! La collection Totem des Éditions Gallmeister offre toujours des couvertures qui attirent l’oeil.

Puis le résumé m’a fait rêver à des heures de doux délire :

La joyeuse famille Binewski est tout sauf banale. Ivres d’amour et nourrissant de grands projets pour leur spectacle itinérant, Al et Lil décident d’engendrer à coup d’amphétamines et de radiations la plus belle brochette de phénomènes de foire au monde. Et les résultats sont impressionnants ! Pour autant, cette famille d’enfants monstres est habitée de passions bien humaines…

Ce livre est fou, étrange, déjanté…

Ce qui ressort en tout premier c’est l’esprit de famille et l’amour inconditionnel que ça implique. Ça fait l’éloge, voire l’apologie de la différence. Ils sont fiers de ne pas être comme tout le monde : ordinaires. Oly aurait tellement aimé être bien plus étrange, elle la naine bossue, chauve et albinos.

« J’ai parfois eu envie d’avoir deux têtes. Ou bien d’être invisible. Envie d’avoir une queue de poisson à la place de mes jambes. Envie d’être encore plus spéciale. »

« Les pauvres crapauds derrière moi sont médusés. Je les ai conquis. Ils pensaient m’utiliser, ils pensaient me ridiculiser, mais je les vaincs par ma nature, par le fait qu’un vrai monstre, cela ne se fabrique pas. Un vrai monstre doit être un monstre-né »

Il y a quelque-chose de l’ordre du syndrome de Stockholm dans la relation entre Oly et Arty, elle totalement dévouée et en adoration, lui totalement odieux.

Arty (Aquaman) le mégalomane est l’esprit fort de la fratrie. il manipule sa famille mais aussi les foules. Les sœurs siamoises, qui parfois ne se supportent plus et se battent comme des chiffonnières. Oly (Olympia) la narratrice, petit gnome si tendre et doux, elle est l’abnégation personnifiée. Et Chick le petit dernier de la fratrie, petite merveille de bonté !


Je crois n’avoir jamais lu de roman aussi doux, dur, dingue et souvent drôle. J’ai adoré ce bouquin !

Un roman culte finaliste du National Book Award et best-seller aux Etats-Unis depuis vingt-cinq ans. N’hésitez pas, ouvrez le!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s