Historique

LA GOÙTEUSE D’HITLER

Présentation du livre

  • La Goûteuse d’Hitler,
  • Auteur : Rosella Postorino
  • Genre : Roman historique
  • Publication : 2011
  • Thèmes : Nazisme, Guerre, Amour, WW2, Etc…

Résumé

1943. Reclus dans son quartier général en Prusse orientale, terrorisé à l’idée que l’on attente à sa vie, Hitler a fait recruter des goûteuses. Parmi elles, Rosa. Quand les S.S. lui ordonnent de porter une cuillerée à sa bouche, Rosa s’exécute, la peur au ventre : chaque bouchée est peut-être la dernière. Mais elle doit affronter une autre guerre entre les murs de ce réfectoire : considérée comme « l’étrangère », Rosa, qui vient de Berlin, est en butte à l’hostilité de ses compagnes, dont Elfriede, personnalité aussi charismatique qu’autoritaire. Pourtant, la réalité est la même pour toutes : consentir à leur rôle, c’est à la fois vouloir survivre et accepter l’idée de mourir. 

(Source : Babelio)

Voici le lien Amazon de La Goûteuse d’Hitler

Accroche

La goûteuse d’Hitler ou la petite histoire dans la grande.

Mon avis

Rosa Sauer, 26 ans, jeune mariée, est Berlinoise. Son mari s’enrôle dans l’armée, sa mère décède lors d’un bombardement, Rosa n’a d’autre choix que d’aller se réfugier chez ses beaux-parents, en Prusse Orientale, proche de la Wolfsschanze (Tanière du Loup) d’Hitler, qui se trouve sur le territoire de l’actuelle Pologne, à 700 kilomètres à l’est de Berlin. 

Elle est rapidement recrutée pour faire partie d’un groupe de jeunes femmes allemandes, réquisitionnées par les Nazis en 1943, afin de goûter les plats du Führer, qui vit dans la crainte d’être empoisonné par les Alliés. 

Rosa prend sa source d’une histoire vraie : celle de Margot Woelk qui, à 96 ans en 2013, s’est ouverte aux médias après des décennies de silence et de honte d’avoir travaillé pour le régime nazi. 

Margot n’a pas eu le temps de laisser un témoignage écrit : avec le roman de Rosella Postorino, c’est désormais chose faite. 

Ce roman, extrêmement bien documenté, raconte la petite histoire dans la grande. 

Les éléments historiques jalonnent la chronologie : le complot du 20 juillet 1944, attentat raté du Comte Stauffenberg, la fuite de Margot pour rentrer à Berlin, alors que les troupes soviétiques approchent. Les 14 autres goûteuses ne survivront pas à la guerre. 

La mort et la peur sont omniprésents tout au long de la lecture. Pour Rosa, la volonté de survivre se confond avec la soumission. Nous frissonnons avec elle à chaque bouchée, se demandant si elle va être la dernière. 

Le récit est immersif : nous découvrons la vie quotidienne de ces Allemands à l’Est du pays, de ces gens qui n’étaient ni pour ni contre le 3ème Reich. En 1943, le pays se défait peu à peu, les Russes gagnent du terrain et Hitler est de moins en moins populaire. 

De ce roman troublant se dégage beaucoup de douceur mais aussi de force et de caractère.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s