Roman

LE CRIME DU COMTE NEVILLE

Présentation du livre

  • Le crime du comte Neville, 
  • Auteur : Amélie Nothomb,
  • Genre : Roman,
  • Publication : 2015,
  • Thèmes : Noblesse, meurtre, humour, famille, etc.

Résumé

En 2015, Amélie Nothomb fait sa rentrée avec un conte de fées virant à la tragédie grecque. « Le crime du comte Neville » raconte l’histoire d’une jeune châtelaine mal dans sa peau, qui cherche à se faire assassiner par son père, pour aider ce dernier à réaliser sans dommages la prédiction d’une voyante rencontrée à l’issue d’une fugue qui n’en est pas une.

(Source : Babelio)

Accroche

Venez découvrir le 24eme roman d’Amélie Nothomb!

Mon avis

Pour son 24ème roman, Amélie Nothomb nous invite dans les Ardennes belges, au Pluvier, vieux château qui tombe en ruine année après année. Les occupants, une famille d’aristocrates sans le sou mais aux traditions tenaces, vont y tenir leur dernière garden party, après quoi le château sera vendu. 

Quelques jours avant la réception, une voyante prédit au comte Neville qu’il assassinera un invité au cours de la fête. Mais le comte est moins effrayé par la perspective de finir sa vie en prison que de commettre un impair, ce qui serait le comble du mauvais goût ! 

Dans la veine des romans d’Amélie Nothomb, nous retrouvons les personnages aux noms farfelus ou empruntés à la mythologie grecque : Sérieuse, Oreste, Electre ; mais aussi le vocabulaire riche et piquant, l’humour des dialogues, l’écriture aérienne et fluide, les références mythologiques et le clin d’œil au roman d’Oscar Wilde « Le crime de lord Arthur Savile ». 

Malgré l’idée de départ originale de cette cuvée 2015, l’histoire manque cruellement de relief et d’épaisseur. En moins d’une heure de lecture, l’affaire est entendue pour ce roman qui s’apparente plus à une nouvelle. L’histoire a du mal à démarrer puis pouf ! C’est déjà terminé. Le dénouement est bâclé, expéditif, comme s’il ne fallait surtout pas dépasser un nombre de pages défini, et nous laisse un gout d’inachevé. 

J’espère toujours y retrouver les émotions ressenties lors de ses premiers romans, mais je me heurte chaque année à la réalité : les romans successifs d’Amélie Nothomb sont de valeur très inégale.

4 commentaires sur “LE CRIME DU COMTE NEVILLE

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s