Autobiographie·Biographie

QU'IMPORTE LE CHEMIN

Présentation du livre

  • Qu’importe le chemin: Le témoignage poignant d’une mère sur la maladie de son fils, 
  • Auteur : Martine Magnin,
  • Genre : Autobiographie,
  • Publication : 2017,
  • Thèmes : Enfants, mère, maladies, hôpitaux, amour, etc.

Résumé

Je l’ai fabriqué un jour de joie parfaite, il y a vingt-huit ans. Il pesait 3,250 kilos, il était doux et tout joli dans ses brassières en liberty.
Aujourd’hui, les cellules de dégrisement ou d’isolement et les bureaux des commissariats de plusieurs arrondissements parisiens nous sont devenus familiers, nous avons arpenté hébétés et vaincus quatre des plus grands hôpitaux de la capitale, un centre psychiatrique de banlieue, plus quelques cliniques privées. Nous avons également épuisé cinq médecins et usé trois psys pourtant résistants.
Heureusement, une petite graine, puis une autre petite graine…
Qu’importe le chemin, on récolte toujours ce que l’on s’aime !’

(Source : Babelio)

Accroche

Venez découvrir une tranche de vie racontée sans aucune mièvrerie, sans jugement, sans pathos.
Juste le parcours d’une maman qui avance contre vents et marées.

Mon avis

Bonjour les fous de lectures…

ATTENTION… COUP DE COEUR;

Voici le parcours d’une maman lors de la descente aus enfers de son fils.
Voici une belle d’amour.

Un jour de fin de vacances scolaire, Alexandre, 8 ans, fait une crise d’épilepsie.
Panique générale.
La vie bien ordonnée de l’autrice s’effondre, c’est le début du parcours du combattant.
Les crises vont se suivre, les consultations aussi, la médication est lourde et va, petit à petit, au fil des années, transformer ce petit garçon joyeux et insouciant en un ado puis un adulte rebelle.
Alexandre refuse de continuer ses traitements, se tourne vers d’autres drogues, vers d’autres paradis illusoires, vers un autre monde.

Les parents (chacun à sa façon) vont tenter de suivre, tenter de lui maintenir la tête hors de l’eau alors qu’eux-même sont souvent sur le point de sombrer.
Surtout éviter le pas de trop, le non retour.
Un dur combat s’engage de part et d’autre.
On avance à petits pas et souvent on recule mais .. qu’importe, on s’accroche.

Heureusement il y a les  » à-côtés » … une fille, Lola la douce, des amies présentes, un travail passionnant.
Tous cela fait qu’on essaye de tenir, et on y arrive.

De cette épreuve qui ne finira jamais, Martine Magnin en sort à la fois cassée et grandie et parvient à nous transmettre des touches de ciel bleu.

Tranche de vie racontée sans aucune mièvrerie, sans jugement, sans pathos.
Juste le parcours d’une maman qui avance contre vents et marées.

Prenons-en de la graine, nous qui avons parfois tendance à baisser les bras à la moindre contrariété.
Nous avons en nous des forces insoupçonnées, sachons les utiliser.

Bravo Madame … belle performance.
Même si la tempête ne cessera jamais, elle semble appaisée et je vous souhaite un ciel avec moins de nuages.

A DECOUVRIR