Roman policier·Thriller

UNE FILLE MODELE

Présentation du livre

  • Titre: Une fille modèle,
  • Auteur : Karin Slaughter,
  • Genre : Thriller,
  • Publication : 2018,
  • Thèmes : Littérature américaine, histoires de famille, traumatisme, psychologie, etc.

Résumé

Il n’est pas toujours sage de garder un secret. Le 16 mars 1989, deux hommes masqués se sont introduits dans la maison qu’occupaient la femme et les deux filles de Rusty Quinn, avocat de la défense dans la petite ville de Pikeville. Sam a reçu une balle en pleine tête et Charlie a échappé à un viol. Leur mère est morte. 28 ans plus tard, les deux sœurs ont gardé des séquelles de leur agression. Toutes deux devenue avocates, elles n’ont plus aucun lien. Restée à Pikeville, Charlie est témoin d’un crime dans son ancien collège. Kelly Wilson, adolescente de 17 ans, tue à l’arme à feu le proviseur et une enfant. Charlie et son père n’ont plus qu’un seul recours : Sam. Elle accepte de se pencher sur le cas Kelly. À contrecœur. Parce qu’elle sait que revenir à Pikeville c’est aussi affronter le jour où le destin de la famille Quinn a basculé pour toujours.

(Source Babelio)

Accroche

Un thriller macabre et une intrigue insoutenable

Mon avis

Fidèle lectrice de Karin Slaughter – j’avais adoré sa série Grant County – je me penche aujourd’hui sur son dernier roman, avide de sensations fortes et d’intrigues renversantes. Je n’ai pas été déçue.

Samantha (Sam) et Charlotte (Charly) Quinn ne sont que des adolescentes lors de la terrible agression qui leur laissera des séquelles indélébiles et causera le décès de leur mère.

Charlotte, bien des années plus tard, qui vit toujours à Pikeville avec son père, avocat des causes perdues et des meurtriers indéfendables, se retrouve malgré elle au cœur d’une tragédie qui secoue la ville : une fusillade éclate au lycée. Les fantômes du passé vont alors ressurgir.

L’auteur maitrise aisément l’art du suspens et le sens des descriptions : l’intrigue est bien ficelée, les crimes sont sordides et les descriptions sont impressionnantes de réalisme. Nous fermons les yeux, l’espace d’un instant, et nous sommes au cinéma, la scène est là, à portée de main, comme si nous y étions.

Quelques bémols cependant : les personnages sont peu attachants – bien qu’ils soient très réalistes – et le roman présente quelques longueurs. L’auteur alterne entre présent et passé, certains événements sont racontés plusieurs fois mais sous un angle différent, une même journée sera racontée par un autre personnage… de multiples redondances, et le lecteur peut s’y perdre.

Un roman que je n’ai pas lu d’une traite, mais que je conseille fortement, ne serait-ce que pour la fin, qui est très réussie : les drames du présent et du passé sont liés et la fin apporte un nouvel éclairage à l’histoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s