conte philosophique

LA PLUS PRÉCIEUSE DES MARCHANDISES

Présentation du livre

  • Titre: La plus précieuse des marchandises – Un conte,
  • Auteur : Jean-Claude Grumberg,
  • Genre : Conte,
  • Publication : 2019,
  • Thèmes : Histoire, seconde guerre mondiale, famille, bûcheron, etc.

Accroche

Véritable coup de cœur, venez découvrir ce petit bijou intemporel! Un conte philosophique qui cache à travers ses lignes une histoire terrible mais aussi un superbe message d’amour à la vie.

Mon avis

Bonjour à tous, j’espère que vous allez bien en cette période de confinement !

Je viens vous présenter aujourd’hui un de mes coups de cœur de l’année : un livre qui commence par « Il était une fois, dans un grand bois une pauvre bûcheronne et un pauvre bûcheron… » et qui nous rappelle à quel point cette phrase résonne de façon toujours aussi magique!

Pour la petite histoire, j’ai acheté ce livre l’hiver dernier dans une petite librairie en Normandie. Sur chaque livre y était inscrit un petit mot manuscrit du libraire qui nous donnait son avis sur le livre en question, j’ai trouvé l’idée mignonne et l’avis m’a interpellé, ce qui m’a poussé à l’achat!

J’ai longtemps hésité à venir vous parler de cette lecture car c’est très compliqué de donner mon avis sans pour autant en dévoiler les secrets. Effectivement, le point fort du livre c’est de découvrir, tout au long de sa lecture, le message philosophique qui se cache entre les lignes et qui, à travers une écriture percutante, vient nous saisir. Impossible donc de pouvoir rester indifférent face à cette découverte.

Je ne veux surtout pas vous enlever l’effet de surprise, difficile donc pour moi de pouvoir vous dire plus que ceci : dans cette histoire, il y a un grand bois, une pauvre bûcheronne, un pauvre bûcheron, une masure et une voie ferrée qui passe au milieu de la forêt…

Cette histoire est en réalité bouleversante et assez terrible, elle nous montre un exemple de ce à quoi peut parfois ressembler la bêtise humaine. Ce livre m’a fait un peu pensé au film « L’Odyssée de Pi » réalisé par Ang Lee, car les métaphores permettent de mettre en avant parfois plus facilement certaines atrocités. Mieux vaut alors garder en tête les belles choses, les messages d’espoir et d’amour sans pour autant oublier ce qui a été réellement fait. J’espère avoir réussi à vous donner envie de lire ce livre énigmatique sans pour autant trop en dévoiler.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s