Ecologie·Le triomphe des lumières·Philosophie·Sciences·Société

SOMMES-NOUS VRAIMENT EN TRAIN D’ÉPUISER LES RESSOURCES DE LA TERRE ?

Voici aujourd’hui la première chronique de ma nouvelle série qui a pour sujet le livre de Steven Pinker intitulé « Le triomphe des lumières ». Ce livre nous encourage à promouvoir la raison, la science et l’humanisme. Ici, il ne s’agit pas de se voiler la face mais juste d’aborder les choses de manière positive et de croire au progrès et en l’avenir.

Bonjour à tous et à toutes!

Même si, je le conçois, le titre de cette chronique est un peu provocatrice, je tiens cependant à vous préciser que je ne suis pas là pour contredire le fait que nous sommes actuellement en train de réchauffer notre planète, de brûler nos forêts ou de détruire notre écosystème car ce sont des faits qui ne peuvent être débattus.Par contre, je vais mettre en avant les arguments qui doivent nous permettre de continuer à rester optimistes et à croire en l’avenir et en un monde meilleur.

L’énergie

Allez, on commence par l’énergie! Première idée reçue: « Non, nous ne dépensons pas d’énergie! ». Pour comprendre cette idée, il faut s’appuyer sur la première loi de la thermodynamique:

« Au cours d’une transformation, l’énergie n’est ni créée ni détruite: elle peut être convertie d’une forme en une autre (travail, chaleur) mais la quantité totale d’énergie reste invariable. »

Ce qui signifie qu’il y a toujours eu de l’énergie et il y en aura toujours, l’énergie passe juste d’un état à un autre, il faut simplement trouver une nouvelle méthode pour l’exploiter au mieux, mais à aucun moment nous « épuisons » ou « dépensons » de l’énergie, c’est un abus de langage.

Les matières premières

Cette fois-ci je vais reprendre les paroles d’Antoine Lavoisier: « Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme ».

Jusqu’à présent, nous sommes dans l’air du minage, nos industries vont chercher les matériaux dont elles ont besoin directement dans nos sols, mais ces matériaux ne disparaissent pas, ils existent toujours et peuvent à nouveau être réutilisés ! C’est un peu comme lorsque l’ont joue aux Lego: une fois que notre château est construit, que se passe-t-il ? On récupère les pièces et on fait un château encore plus beau que le précédent! Une fois le minage terminé nous passeront à l’air du recyclage, et c’est magique car le recyclage est infini… Nous ne sommes pas en train d’épuiser nos matières premières, encore une idée reçue!

L’eau et l’air

En ce qui concerne l’eau, elle compose 70% de la surface de notre planète, donc je pense que nous avons encore le temps avant de se poser la vraiment la question de son épuisement. Cependant, il est vrai que la planète Mars doit  nous servir d’exemple puisque l’eau semble avoir disparu en quasi totalité, donc nous devons nous montrer prudent! De plus, je pense que dans le futur nous allons avoir de vrai problème de pollution de l’eau et des sols. Sur ce sujet, je vous invite à lire mon article sur la guerre des métaux rares https://ouvrez-moi.fr/2020/02/02/la-guerre-des-metaux-rares/  qui nous montre que les mines de terres rares polluent énormément les sols!

Pour ce qui est de l’air, c’est sans doute le sujet le plus épineux car nous polluons énormément l’air de notre planète (les émissions de CO2 sont notre problème numéro 1 aujourd’hui), nous devrons progresser car c’est, pour le moment, catastrophique et alarmant… Néanmoins rien n’est inéducable. Le trou dans la couche d’ozone des années 2000 est désormais résorbé et nous découvrons en ce moment, avec la pandémie de covid-19 nous vivons, que l’air peut se refroidir très vite dès que l’on réduit drastiquement nos activités… Nous devons nous poser les bonnes questions et régler ces problèmes

La nourriture

Pour finir, parlons de la nourriture. Notre capacité à en produire au mètre carré n’a fait qu’augmenter depuis la nuit des temps et ce n’est pas près de s’arrêter! La technologie et les techniques augmentent de manière quotidienne le rendement de nos productions. L’avenir, c’est de pouvoir produire de la nourriture qui prend encore moins de place tout en étant plus riche en nutriments.

De plus, les courbes démographiques prédisent d’ici la fin du siècle une stagnation de la population mondiale autour de 10 milliards d’habitants, puis il y aura une diminution, car tous les pays finiront par descendre un jour en dessous du seuil du taux de fécondité situé à 2,1 naissances par habitant (ce n’est pas pour ça qu’il faut arrêter de luter contre la pauvreté et les inégalités!).

Et voilà, c’est terminé pour aujourd’hui. Je continuerai de m’appuyer sur ce livre pour aborder prochainement d’autres sujets « scientifiques » ou « philosophiques ». Je voulais vraiment combattre certaines idées reçues que nous entendons assez régulièrement, telle que: « nous sommes en train d’épuiser les ressources de la terre », par exemple. Ce n’est pas tout à fait vrai, mais attention ça ne veut pas dire que nous devons continuer à faire n’importe quoi! Il faut prendre soin de notre « jeu de Légo » si l’on veut pouvoir continuer à construire le monde de demain. Ce n’est malheureusement pas le chemin que nous prenons aujourd’hui mais les Légo sont pour l’instant encore là ! C’est à nous de construire le monde de demain, arrêtons d’être pessimiste, arrêtons de ne plus croire en l’avenir et trouvons des solutions!

Présentation du livre:

  • Titre :  Le triomphe des lumières
  • Auteur :Steven Pinker
  • Genre: Essai,
  • Publication : 2016
  • Thèmes : Philosophie sociale, planète Terre, société, histoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s